Un lycée tourné vers l’Europe

Voici maintenant deux ans que le  lycée des métiers de Pont-du-Château est engagé dans un programme Erasmus +, Action Clé 1 (mobilité professionnelle). En tout, 26 élèves (CAP, 1ère et terminale Bac Pro) et 19 enseignants  ont ainsi pu partir se former à l’étranger, en Finlande et en Espagne, de même que d’autres élèves et enseignants européens ont pu venir en Auvergne faire leur stage dans les entreprises partenaires du lycée.

Déjà au mois d’octobre, dans le cadre des 30 ans de la création du programme européen Erasmus (« Erasmus Days »), le lycée a reçu la visite de Jean-Paul Denanot, député européen. Pour cette occasion, M. Denanot a remis à chacun des élèves ayant bénéficié de ce programme européen, un diplôme « Europass » attestant de compétences acquises pendant le parcours de mobilité et pour les bacheliers de juin 2017, une attestation « Euromobipro ». Ce fut également l’occasion d’inaugurer, en présence des chefs d’établissement et en collaboration avec la Maison de l’Europe,  un Eurokiosque installé au sein du CDI et, pour les classes de terminale et de BTS, d’échanger avec lui sur le Brexit ou encore la crise des migrants.

Ce temps fort a marqué le départ en mobilité entre novembre et décembre de 10 nouveaux élèves. Ces derniers se sont rendus  avec leurs professeurs dans la ville de Seinäjoki, à l’ouest de la Finlande, pour y effecteur leur stage en entreprise (Scania – Mercedes – Citroën et une enseigne grande distribution) et découvrir la culture locale.  Ces stages sont intégralement financés par la bourse Erasmus + et la bourse Mobilité de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

En outre, dans le cadre de la réciprocité des programmes Erasmus, le lycée a accueilli, pendant quatre semaines, 4 étudiants lituaniens (Alytus) et leurs professeurs en formation dans le lycée et dans les entreprises partenaires de l’établissement : Auvertrans – Multitransport et la Banque alimentaire.

Enfin, depuis la rentrée 2017, le lycée propose une section Euro anglais aux élèves des différentes sections de l’établissement, soit 2 h d’anglais en plus pour ces élèves volontaires.

Toutes ces actions soulignent la volonté de l’établissement de s’ouvrir vers l’Europe et par là-même de faire prendre conscience aux élèves de l’intérêt de la mobilité pour se former, gagner en autonomie et à faire d’eux, des citoyens européens.

Lire l’article sur LA MONTAGNE